TÉLÉCHARGER HAMID EL KASRI SANDIYA

Grâce à sa parfaite compréhension et sa maîtrise de ce style musical spirituel, Hamid El Kasri a trouvé le parfait mélange entre le genre Gnawa du Nord du Maroc et celui du Sud, fusionnant les deux pour offrir un son envoutant. Rien à dire. Cette musique me soulage. Mais pour ce qui en est des paroles bordj je pense qu'il manque un petit quelque chose qui pourrait améliorer le tout, c'est à dire indroduire des dialectes soudanis, sub-sahariens.

Nom:hamid el kasri sandiya
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:9.2 MBytes



Sara KHARFI Publié dans Liberté le 14 - 05 - La première soirée a fait la jonction entre l'ici les Gnawa et l'ailleurs les musiciens venus du monde , avec des concerts qui ont, une nouvelle fois, permis de constater l'incroyable ouverture de la musique Gnaoua et la grande capacité d'adaptation de ses maîtres. Il est évident que certains trouveraient une exagération dans cette idée de reformulation du moussem mais elle s'applique parfaitement à ce qui est montré au Festival Gnaoua et Musiques du monde d'Essaouira et dont le coup d'envoi de la 18e édition du 14 au 17 mai a été donné hier.

Comme le veut la tradition, c'est une parade qui ouvre le Festival, traversant la médina d'Essaouira —de Bab Doukkala vers la place El Menzah. Troupes Gnawa menées par des maâlems qui manient tbel tambour avec dextérité, confréries Aïssaoua et Hmadcha ont fait, par leurs instruments canoniques, leurs tenues bariolées et leurs rythmes entraînants qui invitent à la danse et à la fête, durant près de deux heures, le bonheur des festivaliers et des passants.

Côté grande scène, place Moulay El-Hassan, le public était au rendez-vous pour découvrir les propositions artistiques des maâlems Gnawa qui rencontrent reçoivent des musiciens venus d'ailleurs, pour de grands moments de dialogue en musique et de partage. Pour rêver ensemble d'un monde aussi harmonieux que les airs et les rythmes qui se croisent sans s'entrechoquer et qui pulvérisent toutes les frontières —celles qui existent vraiment et celles qui ne sont que dans nos têtes.

La première soirée du Festival Gnaoua et Musiques du monde d'Essaouira a fait la jonction entre l'ici les Gnawa, maîtres de cérémonie et maîtres musiciens et l'ailleurs les musiciens venus de différents pays et appartenant à différentes cultures et traditions musicales. Le concert d'ouverture, qui a réuni l'artiste Afghan Humayun Khan et le maâlem Hamid El Kasri, concrétise précisément cette rencontre entre ce que nous appelons l'ici et l'ailleurs.

Fruit d'une résidence, le spectacle a favorisé un dialogue entre deux maîtres de musiques, qui ont du talent, une belle expérience et une maîtrise de plusieurs répertoires poésie perse et raga classique indien pour Humayun Khan et répertoire Gnawa ainsi que d'autres musiques populaires et traditionnelles du Maroc pour ce qui concerne Hamid El Kasri.

L'harmonium d'Humayun Khan et le guembri de maâlem Hamid El Kasri ainsi que les autres instruments karkabou, violoncelle, basse, batterie, percussions se sont mêlés pour suggérer des influences, apporter quelques nuances de couleurs et parfois des accents jazz à des musiques qui bien souvent sont profondément ancrées dans la tradition.

Les Gnawa au sommet de leur art Après cette prestation de maîtres, la scène a été cédée à maâlem Mokhtar Guinéa. Issu d'une grande famille de Gnawa d'Essaouira, maâlem Mokhtar a proposé un répertoire traditionnel, revisitant particulièrement la mhala cohorte des Moussaouyine, les esprits marins. La scène sera ensuite investie par deux maîtres, l'un de la guitare et l'autre du guembri, qui ont fêté sur scène des retrouvailles. D'un autre côté, maâlem Mustapha a, une fois de plus, prouvé sa grande capacité d'adaptation et sa maestria au guembri.

Le Tagnaouite de Marrakech sera encore une fois à l'honneur avec la dernière prestation de la soirée assurée par un très inspiré maâlem Abdelkébir Merchane.

Avec son groupe Ouled Sidi Hamou, maâlem Abdelkébir a choisi de reprendre la quasi-totalité de la mhala des Verts, relative aux Chorfa Saints , ainsi qu'une bonne partie de la mhala des Haoussawiyine, représentée par la couleur noire. A cela s'ajoute des soirées intimistes, qui se déroulent dans un cadre convivial à Dar Souiri et la zaouia Issaoua.

TÉLÉCHARGER ZAWALI OU FHAL GRATUIT

Hamid el kasri حميد القصري

.

TÉLÉCHARGER ADOBE AIR POUR MAC OS X 10.5.8 GRATUIT

Karim Ziad

.

TÉLÉCHARGER CARTOGRAPHE CATACLYSM GRATUIT

L’insoutenable légèreté du gnaoui

.

Similaire